Les types de protéine

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Voilà un article qui détaille les différents types de protéine et qui vous explique de quelle manière, à quel moment de la journée et pour quelles raisons les utiliser. Effectivement, par rapport à votre planning, votre façon de vous alimenter et votre objectif, il ne faut pas consommer n’importe quelle protéine n’importe quand, même si l’objectif reste le même : la définition musculaire, la sèche.

Une protéine, ça se choisit, on s’arrête pas sur un complément au hasard sous prétexte qu’il est moins cher ou plus design qu’un autre. Vous devez comprendre que les divers types de protéine ne s’utilisent pas au même moment de la journée selon leur rapidité d’assimilation. En effet, vous devez d’abord connaître la rapidité de digestion de la protéine que l’on achète pour savoir à quel moment de la journée la consommer.

Voyons donc les différentes protéines et leur vitesse d’assimilation :

Les plus rapides sont la whey (lactosérum) et l’isolat (version encore plus pure de la whey), qui se diffusent en environ 2 heures. Cela veut dire qu’il vous faudra les prendre avant (à peu près 30 minutes à 1 heure) avant la séance de sport pour qu’elles fassent effet encore au cours de l’effort physique. Ensuite, il existe la protéine d’œuf et la protéine de lait ayant une rapididté de diffusion moyenne, cela veut dire entre 2 et 4 heures. Une fois de plus, il faudra penser à consommer la protéine au moment adéquat pour qu’elle agisse durant l’activité physique. Et enfin, la caséine reste la protéine la plus lente, qui se digère durant 6 à 8 heures ! Elle est parfaite pour les athlètes qui ne peuvent pas de se préparer un shake de protéines juste avant l’entraînement car ils y vont en quittant le bureau par exemple. Vous n’aurez qu’à la prendre quelques instants après votre repas du midi et elle se diffusera encore en fin de journée. De la même façon, le sommeil est un moment critique pour votre corps, une dose de protéine lente juste avant d’aller dormir vous aidera à rester dans un état anabolisant même au lever le lendemain.

Enfin vous êtes parés à choisir la protéine dont vous avez vraiment besoin, adaptée à votre emploi du temps !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »